• Apprendre à lire autrement - 1 - Pourquoi?

    Au cours de ma première année en C. P., j’ai enseigné la lecture avec une méthode de lecture syllabique assez stricte, c’est à dire que la part du décodage était très importante. Mes élèves ont donc appris à lire comme on déchiffre une partition. J’étais conquise ! Les résultats ont été rapides, les élèves « lisaient » de plus en plus vite, de plus en plus de sons. J’ai donc passé mon année, comblée, à enchaîner les phonèmes dans une routine sécurisante.

     

    Le réveil a été brutal, lorsque j’ai retrouvé ces mêmes élèves au C. E. 1 avec de nouvelles attentes : compréhension, étude de la langue, production d’écrits… La catastrophe.

     

    De nombreux élèves n’arrivaient pas à entrer dans l’orthographe, ni la grammaire, ni la conjugaison. Je leur avais martelé, pendant un an que l’écriture était faite de sons. Pour eux, « gè » et « j’ai » étaient la même chose. Impossible pour eux de saisir la différence. Pourquoi ajouter, à la fin d’un mot, un S qui ne s’entend pas ?

     

    « Gè troi cha », m’écrivaient-ils avec fierté. En comment leur en vouloir, puisqu’en CP je leur demandais d’écrire la syllabe « cha » et me satisfaisait du résultat.

     

    En compréhension, le constat était aussi atterrant. Les élèves lisaient rapidement, sans se soucier du sens. La plupart étaient capables de comprendre ce qu’ils lisaient mais, ils ne cherchaient pas à le faire. Les yeux parcouraient les phrases, les sons sortaient, c’est tout ce que je leur avais demandé jusqu’à présent. Tous les adultes autour étaient satisfaits de cette compétence en « solfège ». Je leur avais « caché » le véritable objectif de la lecture puisqu’à aucun moment je ne l’avais réellement mis en évidence.

     

    Je me suis donc acharnée, pendant cette année de C. E. 1, à corriger mes erreurs et à donner de nouvelles habitudes à mes élèves. Il est évident que cela à été long et pénible, pour moi comme pour eux et que cette méthode, même si on a l’impression que les élèves progressent vite, n’est pas la plus efficace…

    « Apprendre à lire autrement - 2 - Le texte libre

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :