• Le cahier de vie dans une classe de MS/GS

    Le cahier de vie dans une classe de MS/GS

    Le cahier de vie dans ma classe a pour objectif de « tisser du lien », d’établir de la cohérence entre la vie de l’école et l’ailleurs, de communiquer avec l’extérieur (parents, autres classes…) et de servir de mémoire de la classe. On y fait donc figurer les évènements les plus marquants qui se produisent au fil des jours, et qui nous concernent tous. Pour mettre en place ce fonctionnement, je me suis appuyée sur l’Odidoc n°15, Un journal scolaire hebdomadaire en cycle II de Jacky Varenne (Editions Odilon).

    Chaque enfant a son cahier de vie (format 24x32) et il y a celui de la classe au coin bibliothèque. Il est complété chaque semaine. En fin de journée, je demande aux enfants de me dire ce qu’ils ont fait, aimé à l’école aujourd’hui et qu’ils voudraient raconter dans le cahier de vie. On élabore une phrase ou deux en dictée à l’adulte que j’écris au tableau. Au fur et à mesure de l’avancement dans l’année, je demande aux enfants de grande section comment s’écrivent certains mots ou certaines expressions. Pour cela, ils s’aident des textes référents de la classe (phrases du jour précédentes ou textes libres). Le soir, je tape le texte du jour à l’ordinateur et je le complète par des photos. Il n’y a pas de phrase du jour le vendredi car l’ATSEM colle les pages (souvent 2) dans les cahiers de vie le vendredi en début d’après midi.

    Le vendredi soir, les enfants emmènent leur cahier de vie à la maison. Ils peuvent le regarder chez eux avec leurs parents, frères, sœurs… et, s’ils le souhaitent, le compléter pendant le week-end (seul ou avec leurs parents) par des dessins, des collages, des photos… Certains parents légendent ce que leur enfant a fait. La seule contrainte pour les enfants est de faire sur la page suivante et non sur une page en plein milieu du cahier. Le lundi matin, le quoi de neuf est consacré à la présentation de ce que les enfants ont fait dans leur cahier de vie pendant le week-end.

    Ingrid

     

    Lundi 17 novembre

    Des racines ont poussées sur les tiges des misères, du papyrus, des saintpaulias et du chlorophytum  mais pas sur celles des bégonias. Il y avait moins d’eau dans les pots.

     

     

     

     

     

     

     

    Mardi 18 novembre

    On est allé voir les arbres à côté de l’école. Les feuilles sont tombées à cause du vent. Il n’y a en a presque plus et celles qui restent sont marron. Des arbres ont été coupés.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jeudi 20 novembre

    Les grands sont allés raconter l’histoire de Cendrillon dans la classe de maîtresse Clotilde. Ewan a apporté un livre avec un CD et on a écouté une histoire.

     

    « Formation "Hétérogénéité et pratiques pédagogiques"Notre participation à la journée du 1er avril organisée par le SGEN »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :