• Lire et écrire en maternelle avec la pédagogie Freinet

    Les moyens font des textes libres en dictée à l’adulte une fois par semaine à partir d’un dessin qu’ils ont fait. A partir de la troisième période, je leur demande de recopier une partie de leur texte (que j’ai écrit en majuscule). Les GS font aussi des textes libres une fois par semaine, en dictée à l’adulte sur la première période. A partir de la deuxième période, je leur demande d’écrire les mots comme ils pensent à moins que le ou les mots soient présents dans nos textes référents. Dans ce cas, ils relisent le texte référent jusqu’à trouver le mot dont ils ont besoin. J’ai aussi une affiche avec les prénoms de la classe pour qu’ils puissent chercher le prénom dont ils ont besoin. Ils écrivent en majuscule.  A partir de la troisième période, je leur demande de recopier des mots de leur texte en cursive (je fais le modèle avec eux). Ils ont un cahier 24x32 sans lignage.

    Lire et écrire en maternelle

     

    Je leur demande tous les soirs la phrase du jour (pour raconter un moment de leur journée d’école) en dictée à l’adulte qu’on met dans le cahier de vie (largement inspiré de l’odidoc n°15). Je mets des photos pour accompagner leur phrase. Ils emmènent leur cahier chaque vendredi et ils reviennent le lundi.

    Le week-end, ils peuvent le compléter chez eux (dessin, photo…)

    Une fois par semaine, en collectif avec les GS, je leur demande de me dire comment écrire chaque mot de la phrase du jour, quelles sont leurs idées, pourquoi… (comparaison entre les différents stratégies utilisées par les enfants).

     

     

    Les textes référents sont issus de la vie de la classe et des phrases qu’on a élaborées pour le cahier de vie (ex : On est allé dans la forêt. On a vu des animaux). Ces textes référents sont affichés dans la classe (en majuscule, en minuscule et en cursive) en groupe de sens et en couleur.

    Quand je l’affiche la première fois, ils cherchent ce qui peut être écrit puis ils la lisent au tableau. Ils la lisent plusieurs fois. Une fois par semaine, je mélange des phrases et des prénoms et ils doivent lire la nouvelle phrase.

    On voit deux textes par période.

     Je leur demande de reconstituer le texte référent avec des étiquettes. Ils ont aussi des grilles Asco avec des lettres pour reproduire le texte. A partir de la troisième période, une fois par semaine, ils doivent élaborer des phrases à partir des étiquettes des différents textes référents et des étiquettes prénoms.

     Lire et écrire en maternelle

    Lors de la troisième période, ils découvrent le syllabozoo et à partir de la quatrième période, ils collent deux moitiés d’animaux pour inventer un animal et écrivent le nom dessous (à partir d’une affiche référente) et ils présentent les animaux qu’ils ont créés.

    Ces ateliers étant en autonomie, le moment de bilan est important pour moi car ça me permet de voir s’ils lisent bien ce qu’ils ont écrit.

     

    On correspond aussi avec une autre classe de MS/GS. Pendant les deux 1° périodes, on a envoyé et reçu des lettres collectives. A partir de la 3° période, les enfants auront un correspondant chacun à qui ils enverront un dessin, une peinture… avec, écrit au dos, pour + le nom de leur correspondant (affiché dans la classe) et leur prénom.

    « Brevets et chef d'oeuvre, Célestin FreinetCongrès de l'ICEM-Pédagogie Freinet 2017 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :